Genocide fugitives

Le génocidaire Munyaneza perd en Cour d’appel

Désiré Munyaneza... (Archives La Presse)

La Cour d’appel du Québec confirme la culpabilité du génocidaire rwandais Désiré Munyaneza. Le plus haut tribunal du Québec a rendu cette décision très attendue ce mercredi matin.

En 2009, dans un jugement historique, la Cour supérieure du Québec a condamné Munyaneza à la prison à vie pour avoir tué, violé et pillé lors du génocide au Rwanda. C’était la première fois dans l’histoire du Canada qu’une personne était condamnée en vertu de la Loi sur les crimes contre l’humanité et les crimes de guerre.

Issu d’une riche famille bourgeoise de Butare, Munyaneza commandait une milice hutue lors des événements d’une violence inouïe, qui ont débuté au début d’avril 1994.

D’avril à juillet 1994, 800 000 Tutsis et Hutus modérés ont été massacrés dans ce petit pays d’Afrique centrale.

Au moment du prononcé de la peine en 2009, le juge André Denis a décrit l’accusé comme un homme «instruit et privilégié» qui a «choisi» de commettre ses crimes, au nom de la suprématie de son groupe ethnique. Il a agi dans le cadre d’un projet «planifié» de destruction de l’ethnie tutsie. «Pour qu’il y ait génocide, il faut d’abord qu’un homme décide d’en tuer un autre. Puis un autre… jusqu’à l’absurde», a insisté le juge.

Désiré Munyaneza est arrivé au Canada en 1997, avec un faux passeport camerounais, et a demandé le statut de réfugié politique. Il a affirmé qu’il serait tué s’il retournait au Rwanda. Au terme d’une étude, sa demande a été rejetée et il a été associé au massacre. Il a été arrêté à Toronto en 2005.

En mai 2009, au terme d’un procès commencé en 2007, Munyaneza a été déclaré coupable de sept chefs accusation de génocide, crime contre l’humanité et crime de guerre. Soixante-six témoins avaient été entendus, non seulement à Montréal, mais aussi en France, au Rwanda et en Tanzanie.

Munyaneza en avait immédiatement appelé du verdict. À l’époque, son avocat disait qu’il était prêt à se battre jusqu’en Cour suprême du Canada. source http://www.lapresse.ca

-Plus de détails à venir…

Categories: Genocide fugitives

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s